À propos de nousVaginisme et traitementConditions et traitementsPour les professionnelsBlog & NouvellesBoutiqueContactez-NousRechercher

J'ai essayé de perdre ma virginité au lycée *

J'ai essayé de perdre ma virginité au lycée mais c'était trop douloureux et puis, j'ai réessayé, un an plus tard, avec le même résultat. Je ne pensais pas que c'était inhabituel parce que j'avais entendu dire que perdre sa virginité était censé être douloureux. Je me souviens avoir eu peur mais je pensais aussi que c'était normal. J'ai finalement commencé à avoir des relations sexuelles avec un petit ami, à l'université, et en plus des douleurs occasionnelles, je pense que tout allait bien avec lui.

Le vrai problème a commencé après avoir été en couple pendant plusieurs années. Les relations sexuelles avec ce petit ami devenaient de plus en plus douloureuses. Au début, nous ne pouvait pas avoir de relations sexuelles pendant de longues périodes. Cela, bien sûr, le frustrait mais je pensais que c'était normal. J'ai associé un certain degré de douleur au sexe parce que c'était tout ce que je savais. Avec le temps, nous avons dû nous arrêter de plus en plus tôt pendant les rapports sexuels. Ensuite, j'étais à l'agonie et je me blottissais en position fœtale sur le lit, à côté de lui. Au cours de la cinquième année de notre relation, nous n'avons parfois pas pu avoir de relations sexuelles jusqu'à ce que finalement nous n'ayons pas eu de relations sexuelles pendant plus de six mois.

Quand j'ai réalisé pour la première fois que toute cette douleur n'était pas normale, je l'ai attribuée aux nombreux problèmes dans la relation. Puis, lorsque la douleur est devenue intense, j'ai pensé que cela devait être médical, alors je suis allé voir mon gynécologue. Elle m'a dit que j'avais une infection à levures et m'a donné une ordonnance. Ensuite, j'ai commencé à ressentir une sensation de brûlure que je pensais être une infection à levures, alors j'ai pris plus de médicaments. La sensation de brûlure a augmenté et j'ai essayé un autre médicament.

J'ai changé de gynécologue et essayé un autre type. Cet été-là, je suis allé voir une dizaine de gynécologues différents et quelques dermatologues. Chacun m'a regardé comme si j'étais fou et a dit qu'il n'y avait rien de mal avec moi. Quelques-uns ont recommandé d'utiliser plus de lubrification. Je pensais que je devais être un monstre et que je n'aurais jamais une relation normale. Je pensais que ma vie était condamnée.

Finalement, un médecin m'a donné la carte de Ross et Ditza. Je ne voulais pas voyager de Manhattan à Long Island chaque semaine (ce qu'ils recommandaient) mais le voyage en valait la peine. Ils m'ont dit que j'avais vaginisme et m'a assuré qu'ils me guériraient. J'étais tellement soulagée que quelqu'un puisse me regarder dans les yeux avec confiance et ils avaient beaucoup d'expérience avec des femmes qui avaient la même histoire que moi. C'était en soi un miracle!

En quelques mois, j'ai eu des relations sexuelles sans douleur! (avec un nouveau copain) Un an est maintenant passé et je n'ai pas eu de douleur pendant les rapports sexuels depuis tout le temps. J'apprécie le sexe pour la première fois de ma vie et je comprends enfin de quoi parle tout ce brouhaha *!

- EH

* Les résultats peuvent varier d'une personne à l'autre