À propos de nousVaginisme et traitementConditions et traitementsPour les professionnelsBlog & NouvellesBoutiqueContactez-NousRechercher

Vaginisme, vagin, exercice et sport

Contactez nous:
Partagez cette page:

Si vous effectuez une recherche sur Internet à ce sujet, vous trouverez de nombreux avertissements contre le sport et l'exercice, car ils `` contribuent ou provoquent le vaginisme ''.

Ces avertissements sont FAUX, et rendre un très mauvais service à la psyché de la femme qui se sent déjà brisée et honteuse de son vaginisme.

Ces avertissements sont le résultat de tentatives visant à comprendre le vaginisme et à proposer un traitement alors qu'en réalité ils prouvent une méconnaissance flagrante de la maladie et n'apportent certainement pas une solution appropriée.

  • Puis-je faire de l'exercice si j'ai un vaginisme?

  • Faire du sport me fera-t-il souffrir de vaginisme?

  • L'entraînement va-t-il aggraver mon vaginisme?

  • Dois-je éviter certains exercices / sports mais continuer avec d'autres?

  • Dois-je renoncer à mon esprit sportif et arrêter de m'entraîner ou de pratiquer mon sport préféré?

  • Mon médecin / physiothérapeute / psychothérapeute m'a dit d'arrêter (natation, accroupissement, course à pied, vélo, danse, gymnastique, équitation, encouragement, etc.) - que dois-je faire?

Nous avons eu de nombreux patients qui nous ont fait part de ces instructions données par leurs cliniciens qui ont essayé de guérir leur vaginisme en vain. Ces dames ont remis en question ce conseil, ont cessé de faire ce qu'elles aiment et sont devenues plus craintives d'utiliser leur corps, plus en détresse - vous voyez l'image.

Voyons donc la vérité sur le vagin, le vaginisme et l'exercice:

  • Le corps a été «conçu» pour la procréation afin d'assurer la pérennité de l'espèce, nous l'avons inclus;
  • Le rôle vaginal est d'être le passage du monde extérieur vers l'utérus et vice versa, un passage pour la distribution de sperme et pour l'accouchement;
  • La procréation étant un objectif essentiel, le vagin a été créé pour une fonction optimale. Bien qu'il y ait des cas de malformations génitales, le reste du temps, le vagin est prêt et disponible;
  • Les muscles du plancher pelvien entourent le vagin inférieur et participent aux mécanismes de miction, aident à soutenir la zone et tremblent lors de l'apogée sexuelle (orgasme), toutes des fonctions automatiques et involontaires;
  • Les muscles du plancher pelvien comprennent également des fibres volontaires qui sont sous notre contrôle conscient, d'où la possibilité de faire des exercices de Kegel pour renforcer la zone, ou de resserrer l'ouverture vaginale si / quand la pénétration n'est pas autorisée / pas souhaitée / fait peur. Notez cependant que le resserrement n'empêche pas une pénétration forcée même si vous vous sentez comme "un mur de briques ..."
  • Les muscles forts du plancher pelvien ne sont ni une cause ni un contributeur au vaginisme. La nature assure toujours notre existence continue;
  • Une autre fausse prémisse courante mais une approche de traitement très populaire du vaginisme: les étirements du bas du corps et des hanches. Pourquoi faux? parce que l'étirement ne joue aucun rôle dans la lutte contre le vaginisme car le vagin n'est pas engagé dans aucun mouvement pendant ces activités;
  • Et une troisième fausse intervention courante: l'étirement manuel et la séparation des lèvres vaginales (grandes lèvres et mineures) quand il n'y a rien de mal avec l'anatomie de la femme…
  • S'entraîner, faire du sport, danser, monter à cheval, nager, etc. n'interfèrent pas avec le rôle fonctionnel du vagin et de ses muscles. Nous avons même traité une patiente atteinte de paralysie cérébrale grave qui présentait des spasmes musculaires extrêmement actifs (spasticité) dans le bas du corps, mais son vagin fonctionnait parfaitement bien pendant le processus de traitement!
  • Enfin, remontons le temps: nos ancêtres féminines ont travaillé assez dur physiquement pour survivre, bougeant et utilisant leur corps / vagin de manière beaucoup plus ardue qu'aujourd'hui. Ils ont accouché sur le terrain, puis se sont levés et sont retournés au travail, portant le nouveau-né sur le dos. Le corps est résilient et assure notre survie!

Alors pourquoi y a-t-il un vaginisme? Pas à cause de l'activité physique, mais plutôt à cause de l'anxiété / du stress / de la peur d'utiliser le vagin. En d'autres termes, c'est un phénomène psychosomatique, une réponse de combat ou de fuite a mal tourné. Une explication détaillée de ceci peut être trouvée sur notre principal vaginisme page, y compris une vidéo illustrative.

Notre recommandation: faites attention à votre vaginisme mais n'abandonnez pas les activités qui vous plaisent. Continuez à mener une vie active car cela n'affectera pas votre vaginisme, mais vous aidera plutôt à être en bonne santé et à vous sentir mieux dans votre peau!

Aidez-nous à diffuser la conscience et la vérité sur le vaginisme - veuillez partager cet article avec votre clinicien en vaginisme

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *